Les origines du sel
Les types de sel

Le rôle du sel dans l'histoire

L'histoire du sel

La contrebande du sel

La Gabelle

L'exploitation du sel marin

Le sel en Franche-Comté

Les salines de Salins

Les salines d'Arc et Senans

Les croyances autour du sel
Le sel dans le monde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'aventure du sel

 

Le commerce du sel

 Le sel, est certes indispensable à l'alimentation humaine et animale, mais il est aussi un moyen de conservation pour la viande et pour le poisson. Le sel fut donc dès le début de la civilisation l'objet d'un commerce intense entre les régions productrices et celles qui en étaient dépourvues. En Chine, on échangeait par exemple des sacs de sel contre des chevaux et des armes. Le trafic local et régional se faisait par voies routières et fluviales. La Loire, Le Danube, Le Rhône sont de vrais fleuves à sel. Seules les salines continentales ayant une extraction plus coûteuse se réduisent à un commerce limité. Les plus gros consommateurs de sel sont les pays d'Europe du Nord avec le besoin constant de conserver le poisson. Il faut en effet une tonne de sel pour 4 tonnes d'harengs. En Afrique, le sel est perçu comme une monnaie : un bloc de sel est échangé par exemple contre un mouton, une vache,... Au Congo, trois chèvres se payaient deux paniers de sel. A Tombouctou, on échangeait un esclave contre une plaque de sel de la taille de son pied.

Vu son importance, le sel a circulé très tôt dans le monde entier. En France, depuis l'Antiquité le transport du sel à l'intérieur des terres était pratiqué tout au long de l'année. Les itinéraires suivis portent le nom de "chemins du sel" ou "voies du sel". L'acheminement du sel à l'intérieur des terres se pratiquait à l'aide de mules, chars à boeufs ou attelages de chevaux. Les fleuves notamment le Rhône vers l'intérieur des terres se nommait "le tirage du sel". Il consistait à tirer les embarcations lourdement chargées grâce à la force humaine ou celle des bêtes de trait. Des embarcations à fond plat pouvaient en transporter jusqu'à 100 tonnes. En Afrique, ce sont les chameaux qui sont responsable du transport.

Sous l'ancien régime, le sel jouera un rôle capital dans l'économie. Cette denrée indispensable à la conservation des aliments constitue aussi un enjeu financier avec l'instauration de la gabelle. Les salines sont devenues le monopole d'état et le sel est devenu le symbole du pouvoir royal. La hausse du commerce fera donc l'objet d'une taxation spécifique.

Les pays scandinaves manquent de sel, car les mers nordiques sont très peu salées, les conditions d'évaporation naturelles ne sont pas favorables. Dans la seconde moitié du XIX siècle, des voiliers finlandais venaient en Europe occidentale échanger du bois contre du sel.

Page réalisée par Lison et Lucas